Appelez-nous en toute confidentialité 

01 42 55 66 98

Un NégociaCteur vous rappelle sous 24 heures, en toute confidentialité
30 premières minutes offertes, pour nos premières recommandations

L’EXPATRIATION

Qu’il s’agisse de départ ou de retour, la situation est très différente. Les conditions d’expatriation ont évolué, et ne soyez pas surpris si on vous propose un contrat local avec un package comprenant une protection sociale française, prévoyance et maintient de vos droits à pôle emploi. Par contre, ne prenez pas pour argent contant si les références aux grilles, qu’évoque votre DRH, et qu’il ne saurait déroger aux règles corporate.

C’est le niveau du besoin que l’entreprise a de vous, dans sa filiale étrangère, qui déterminera votre pouvoir de négociation. Le champ des possibles devient alors très large. Des indices de coût de la vie existent par destination et doivent vous permettre d’évaluer le package qui vous est proposé.

Nous pouvons vous aider à challenger les propositions de votre DRH. Le « retour au pays » pose des problèmes d’une tout autre nature. Selon la durée de votre séjour, les hommes et les enjeux peuvent avoir changé.

Vos sponsors peuvent être moins influents pour vous proposer des fonctions qui représentent une réelle progression pour vous. L’autonomie à laquelle vous aviez pris goût s’accommodera difficilement des procédures et des jeux politique du siège sociale… On constate un grand nombre de négociation de départ durant l’année du retour en France.

N’hésitez pas à nous contacter au plus tôt.

4 CONSEILS

 Négocier les conditions de votre retour au départ !

 Evaluer l’envie / le besoin de l’entreprise de vous faire partir, c’est votre pouvoir de négociation

 Préparez vos entretiens, et attachez vous à ne parler que 30% du temps, et à rebondir sur les propos de votre interlocuteur.

 Attention, vous êtes souvent perçu comme un privilégié par vos collègues restés en France et cela peut susciter de la jalousie voire de l’hostilité …

L’EXPATRIATION :

C’est tout à la fois une aventure professionnelle, personnelle et familiale.

Mener une double carrière à l’étranger peut s’avérer complexe. Mais c’est le retour en France qui est souvent le plus problématique.

Selon la durée de votre séjour à l’étranger, les décideurs peuvent avoir changer, et vous risquez de vous retrouver « orphelin », sans appui politique, voir dans des fonctions, où vous perdez l’autonomie dont vous avez bénéficié à l’étranger.

N’hésitez pas à prendre contact avec nous au plus tôt.

Appelez-nous en toute confidentialité 

01 42 55 66 98

Un NégociaCteur vous rappelle sous 24 heures, en toute confidentialité
30 premières minutes offertes, pour nos premières recommandations

Exemple réel :

Notre client vie en Amérique du Sud depuis (Lire la suite ...)

Notre client vie en Amérique du Sud depuis 5 ans, avec sa famille.

Suite à des dysfonctionnements, d’ordre plutôt politiques, sur la construction d’un barrage,

il est remis en cause, et on lui explique aimablement, qu’il est temps pour lui, de revenir au siège, à Paris, ASAP !

Fini les avantages liés à sa situation familiale en temps qu’expatrié, le Corporate a même trouvé un jeune ingénieur célibataire, pour le remplacer, à moindre coût.

Nous nous adressons à son N+1,

et légitimons la qualité des interventions de notre client.

Il est très mal à l’aise !

Il n’a pas la main sur la décision politique, mais sait qu’il doit s’y conformer !

Nous nous adressons à son N+2, qui comprend mieux …

Mais n’a pas envie que ces événements diplomatiques deviennent publiques,

Il y a des enjeux d’une autre nature, qu’il se doit de masquer.

Dès lors que le N+2 est dans la boucle, nous obtenons une Rupture Conventionnelle

très avantageuse ( Approximativement  3 ans de salaires !)

Nous n’avons été en retard que d’une semaine par rapport à la rentrée scolaire des enfants en Australie !

Client et prestataire comblés !